• Critique La véritable histoire des Franges T.1 par

    Les Franges, c’est un humour corrosif parsemé de citations de prétendues philosophies orientales dans l’atmosphère politique instable de Mai 68.
    Musiciens hétéroclites avant-gardistes post-modernes (je rigole, je ne sais ce que cela signifie), trois « T » à Télérama, ces musiciens semblant sympathiques et joueurs, sont confrontés à l’intellectualisme révolutionnaire d’un printemps hésitant entre le rouge et le noir ; Maoïstes, trotskistes, autant de rimes pauvres pour masochistes.
    L’état, en sous-main, souhaitent profiter de leur talent pour en faire la voix de la contre-révolution.
    Mais la révolution est en marche et l’anarchie ambiante est propice à toutes les évaporations.
    Les Franges ont disparu, sur les têtes et la coiffure des fans vieillissant des Beatles, et pour de vrai, mais leur esprit demeure dans leurs descendants, de sang ou de choix.
    Vivifiante et amusante, cette BD est servie par un dessin personnel qui ne s’embarrasse ni de réalisme dans les couleurs psychédéliques, ni de vraisemblance dans les propos.
    Et c’est tant mieux.
    Un récit sous psychotropes, pour une époque passée nimbée des fantasmes « d’il s’en est fallu de peu » et de « qu’est-ce que l’on serait mieux maintenant ».
    Frais et revigorant.

    6

    vedge - 07 novembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La véritable histoire des Franges T.1 ?
Ecrire une critique