• Critique La mort vivante T.1 par

    L'album est splendide totalement sublimé par les graphismes d'Alberto Varanda dont je veux bien croire qu'il lui ait fallu 4 ans pour arriver à une telle perfection. Chaque page est un enchantement digne des grands illustrateurs d'autrefois tels que Gustave Doré, Jean-Jacques Grandville, Honoré Daumier, Gustave Moreau (la liste n'est pas exhaustive). La colorisation faite par Olivier Vatine et Isabelle Rabarot est tout en finesse même si elle attenue parfois la force des graphismes bruts.

    Je suis nettement plus circonspecte sur le scénario. Malheureusement pour moi, c'est le roman de Stefan Wul que je préfère pour son ambiance si particulière et son pessimisme total. Je trouve qu'Olivier Vatine l'a affadi et en a fait une histoire de science-fiction classique pour ne pas dire quelconque. Il y a tant de modifications par rapport au roman qu'il vaut mieux qu'il n'y ait plus de notion "les univers de Stefan Wul" comme du temps où Comix Buro travaillait avec Ankama. À noter d'ailleurs que le nom de Stefan Wul n'apparaît ni en couverture ni en page de titre, on le trouve dans les tout petits caractères avec copyright ou ISBN et date d'impression. Un peu choquant, non?

    En particulier, je n'ai pas compris l'intérêt de faire intervenir les poulpes découverts dans Niourk (roman et BD). Pourquoi une seule jumelle au lieu de 10 au départ (3 ne naitront pas) – le mot clone n'existait pas encore? Pourquoi une implantation dans l'utérus de Martha au lieu d'une croissance en incubateurs? Du coup, la télépathie entre les filles, leur croissance accélérée et leur fusion en une masse protoplasmique ont totalement disparues. Pourquoi avoir rajeuni Joachim? Le fait qu'il soit un vieil homme sur le déclin rendait ses relations avec Martha plus intéressantes entre amour platonique, relations de maître à élève en biologie, admiration et peur, mêlés. Le côté fantastique de la stèle en latin ou de la prédiction du sorcier martien n'existent plus non plus.

    Malgré ces critiques dues à ma connaissance du roman, je dois préciser que j'ai trouvé cet album plutôt bon (surtout à cause des graphismes de Varanda, c'est vrai). De la bonne science-fiction classique!

    7

    ginevra - 10 septembre 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu La mort vivante T.1 ?
Ecrire une critique