• Critique Conquêtes T.1 par

    En préambule, je dirais que la critique de la rédaction, plus précisément celle de Damss, est très juste à mon sens, et peut largement se suffire à elle-même. je ne tiens ici qu'à donner mon humble avis de profane, pour peu qu'il puisse donner envie à d'autres de lire ce tome, voire cette série, sur laquelle j'ai jeté mon dévolu par un demi-hasard.

    Le staff à la réalisation :
    C'est la partie non-hasardeuse, en l'occurrence, de mon choix. Nous retrouvons ici aux manettes deux personnes qui n'augurent pour moi que du bon, puisque Jean-Luc Istin a trempé dans des œuvres comme "Elfes" ou "les Maîtres Inquisiteurs", là où Nicolas Jarry a officié notamment sur "Le Crépuscule des Dieux". De quoi se faire une idée assez précise de ce que l'on peut s'attendre à trouver à l'intérieur, avec pour ne pas les citer : du sang et de la violence, des choix moraux, et même un peu de sexe, le tout entrecoupé de grandes et belles double-pages de décors somptueux. Oui monsieur.


    Avant d'entamer la lecture :
    En tant que directeur de collection, M Istin développe un procédé que j'affectionne particulièrement, qui consiste à créer des tomes dont les histoires sont indépendantes les unes des autres, mais qui prennent toutes racine dans le même univers. Nains, Elfes, Les Maîtres Inquisiteurs entre autres fonctionnent sur le même principe. Et le moins qu'on puisse dire, c'est que l'astuce fonctionne du tonnerre de dieu !
    L'univers des séries est ainsi dévoilé au compte-goutte, au travers d'histoires auxquelles nous prêtons d'autant plus d'attention qu'elles pourraient dévoiler ça et là un petit détail qui, pourquoi pas, pourra s'avérer crucial dans un second tome, ou bien au contraire faire figure de petit clin d’œil discret dans un troisième.
    En ce sens, la lecture de ce 1er tome de la série a été fascinante car bien que n'ayant aucun point de repère, on se plaît déjà à porter une attention toute particulière aux éléments aussi bien de premier que de second plan.

    Au cœur du tome 1 :
    Pour entrer dans le vif du sujet et couper court, disons-le de suite : l'histoire tient la route, et se savoure avec plaisir.
    S'il s'était agit d'un film, on aurait peut-être trouvé que le scénario soit trop convenu, ou déjà vu, mais l'adaptation en bande dessinée offre de nouvelles perspectives d'amener l'histoire à aller de l'avant, notamment par le dessin.
    Les personnages sont crédibles, ce qui est un impératif puisque, rappelons-le, ils n'ont de fait qu'un seul tome pour convaincre le lecteur ! Et si tous rentrent peut-être dans des carcans un peu habituels, aucun ne rate le rôle qui lui aura été dévolu.
    En terme de décors maintenant, nous avons droit à deux principaux tableaux, aussi glaçants l'un que l'autre : la flotte de vaisseaux, et la planète gelée. Aux antipodes l'un de l'autre, entre technologie outrancière et no man's land, Nicolas Jarry a l'occasion (qu'il saisit !) de faire beaucoup avec, je l'imagine, peu de direction artistique imposée.

    En conclusion :
    Cette série à venir se veut comme un pari pour la paire Istin/Jarry, celui de quitter le cocon confortable et familier de l'Heroic Fantasy pour la froide et austère Science-Fiction.
    On peut regretter sur ce premier tome une éventuelle prise de risque, notamment scénaristique, et un réel parti pris fort qui aurait pu donner d'emblée une identité plus marquée encore à la série, mais il est tout à fait compréhensible que le duo derrière le titre ne souhaite pas se jeter de suite dans le grand bain en abandonnant l'intégralité de ses repères.
    Ce premier tome reste ficelé à la perfection, et constitue un véritable plaisir pour l’œil. C'est avant tout la série dans son ensemble qui sera jugée à l'aune du tome suivant, que l'on espère comme ses réalisateurs : aventureux.

    8

    Lyo_Doki - 22 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Conquêtes T.1 ?
Ecrire une critique