• Critique Negalyod T.1 par

    Sur un homme où hommes et dinosaures cohabitent (les seconds étant le bétail des premiers), un jeune berger se rebelle contre le système dirigeant à la suite de la mort de son troupeau de chasmosaures. Mais sa quête pour comprendre qui dirige le monde ne sera pas facile.

    J'avais découvert Vincent Perriot avec le 1e tome de Taïga Rouge (dont la fin est toujours à venir!) et sa façon de dessiner s'est affinée depuis ce temps-là. Il montre ici sa maitrise de scénariste avec la création de ce monde entre pastoralisme et haute-technologie. Ses graphismes sont superbes et il excelle autant dans le dessin des dinosaures ou des humains que dans celui des décors naturels ou citadins.
    Florence Breton renforce le contraste entre paysages de steppes aux tons rougeâtres et décors de ville aux tons entre bleu et vert.

    Une belle réussite dont l'épaisseur ne doit pas vous faire fuir… une fois le livre ouvert, je ne l'ai refermé qu'une fois terminé.

    8

    ginevra - 27 octobre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Negalyod T.1 ?
Ecrire une critique