• Critique L'art de mourir T.1 par

    Philippe est un policier français qui va aller à Barcelone, ville qu'il connait bien, parce que sa fille Emma se serait suicidée. Une fille qu'il ne connaissait pas puisque son épouse l'a quittée 25 ans auparavant… D'ailleurs est-ce vraiment sa fille? S'est-elle suicidée ou a-t-elle été assassinée? De quoi lancer Philippe dans une enquête pas vraiment officielle.

    Je reconnais que c'est la couverture intrigante de l'album qui m'a poussé à l'acquérir. Pour savoir qui est cet homme couvert de tatouages et quels étaient ses liens avec la belle jeune femme flottant sur une baignoire de sang. Les graphismes de Philippe Berthet (tiens, le même prénom que le héros) sont sobres. La colorisation de Dominique David utilise beaucoup les tons rougeâtres. Le scénario de Raule nous entraîne dans divers recoins de Barcelone jusqu'au grand final en maintenant l'intérêt par des révélations en petites touches.

    Une question reste ouverte pour le lecteur à la fin : à chacun de choisir si Philippe est oui ou non le père d'Emma.

    7

    ginevra - 01 novembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'art de mourir T.1 ?
Ecrire une critique