• Critique Viravolta T.1 par

    Viravolta, avec un « V » comme vendetta, est un héros de roman devenu héros de BD.
    Espion vénitien, bretteur émérite, le voilà en France pour y commencer une nouvelle vie.
    Dans une période historique compliquée de la monarchie française, le Roi, représentant de Dieu sur terre, enfermé dans des manœuvres politiques et de cour, a mis en place l’ancêtre des services secrets.
    Viravolta semble une bonne recrue potentielle, d’autant plus qu’un complot pourrait s’ourdir dans l’ombre, dont la partie visible de cet iceberg séditieux est une tentative d’assassinat sur la personne du monarque.
    Un dessin précis et des couleurs justes portent un récit d’aventures plein de rebondissements.
    Il faudra, selon moi, veiller pour la suite à rééquilibrer les parties écrites qui sont quelques fois surabondantes.
    Un bon début en tout cas pour ce nouveau héros de BD de cape et d’épée.

    6

    vedge - 30 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Viravolta T.1 ?
Ecrire une critique