• Critique Les dossiers Kennedy T.1 par

    Chaque période a généré par besoin ou génération spontanée de ses héros.
    Pour l’Angleterre, de scolarité médiocre en victoire éclatante, il y a eu Winston Churchill.
    Pour les États-Unis et ailleurs, l’assassinat d’un jeune président, héros de guerre, marque le passage de l’homme à la légende et crée, aux yeux du vulgus pecum une dynastie.
    Série historique, « Les dossiers Kennedy » s’appuient sur différentes sources qui, nous le disent les auteurs, parfois se contredisent, pour retracer l’histoire de cette célèbre famille, en commençant dans ce premier tome qui se déroule en 1938 par Joseph P. Kennedy, le millionnaire qui voulait être président.
    Larges bandes blanches entourant de petites vignettes, format de l’ouvrage plus resserré, tout accroît le réalisme pour faire de la BD un docu-fiction sur la famille Kennedy et la période juste avant la seconde guerre mondiale.
    Cette série confronte donc la légende au réel, l’incroyable ascension à sa genèse, peuplée d’ombres, de mercantilisme, d’antisémitisme et d’amitiés nazis, par les ancêtres de celui qui deviendra JFK.
    Le démarrage sans concession de cette série laisse espérer une suite sans compromission.
    Il est rassurant, certes, que les mythes perdurent ; Il est plus important que l’humanité transparaisse entre gris clair et gris foncé, autour de ses héros.
    Les auteurs ont su donner un ton et un recul nécessaire et suffisant à ce premier tome de la série pour qu’elle joue son rôle et fasse date.
    Le cahier de fin, qui présente les personnages réels et déroule l’histoire de la période, est très instructif et très bien fait ; C’est un complément indispensable au récit.

    7

    vedge - 29 mai 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les dossiers Kennedy T.1 ?
Ecrire une critique