• Critique Midi-Minuit T.1 par

    Hommage aux films italiens de genre thriller des années 70, les « giallo », cette BD nous plonge dans une intrigue policière, parfois fantasque mais pleine d’autodérision et d’humour.
    Deux journalistes freelance, anonymes, désœuvrés et désargentés, ont en commun un amour inconditionnel pour les films dit de série B des auteurs italiens.
    Ils ont la chance de pouvoir interviewer l’un d’eux qui vit reclus et ils partent donc à sa rencontre en Italie.
    Sur place, une série de meurtres télescope leur interview et les oblige à participer à la découverte du meurtrier.
    Le dessin alterne les techniques, les mises en page, pour valoriser les temps de récit (passé/présent), refaire vivre les films et l’histoire de l’Italie de manière inventive ; le récit des souvenirs de l’ouvreuse de cinéma en est un bon exemple.
    On ne s’ennuie donc pas au long de ces 152 pages et la BD, comme le carnet de fin, nous font mieux connaître, si ce n’est apprécier, le genre du « giallo ».

    7

    vedge - 05 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Midi-Minuit T.1 ?
Ecrire une critique