• Critique La mort aux yeux de cristal T.1 par

    Cet album est une plongée dans une Rome gangrenée par un groupe de fous idolâtrant des entités d'une autre dimension en espérant dominer le monde quand la jonction aura été faite. Jonction qui ne pourra se faire qu'avec la "porte" : Radka Sukova. Les évènements se déclenchent à la suite de la mort du sosie de Radka dont on a remplacé les yeux par des morceaux de cristal. La commissaire Cornelia pourra-t-elle éviter le pire?

    Le scénariste Lancelot Hamelin exprime toute son admiration et l'influence qu'a eue sur lui Dario Argento. Cet album est donc à lire comme un hommage à ce cinéaste. Il a réussi à faire monter doucement l'horreur dans ce qui semblait au départ une simple enquête policière.
    Les graphismes d'Etienne Oburie nous plonge dans un univers démentiel où alternent rythmes fous et pauses calmes (avant la tempête). Nos yeux sont soumis à rude épreuve par l'alternance de couleurs vives et même violentes et de couleurs plus douces et lumineuses. Le trait est fin et les personnages expressifs.

    Un album difficilement classable qui devrait ravir les amateurs de fantastique horrifique.

    7

    ginevra - 05 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La mort aux yeux de cristal T.1 ?
Ecrire une critique