• Critique Les reines de sang - Jeanne, la Mâle Reine T.1 par

    En ces temps-là, naquit boiteuse,
    Une jeune fille délicieuse,
    Hélas, hélas, les moqueries,
    Lui firent croire qu’en son esprit,
    Sévissait Satan et le mal.

    Dans le royaume, un roi brutal,
    Supprimait tous les templiers,
    Montrant sa force sans respect,
    De Dieu, des hommes ; Il aspirait
    Au pouvoir absolu, divin,
    Et il arriva à ses fins.

    Jeanne fit alors pacte pour Dieu,
    Avec Satan le séditieux.
    Elle obtint époux à sa guise,
    Attendant que le diable aiguise,
    La corne d’un cerf monstrueux,
    Pour que le vil roi meure sous peu.

    Ainsi le trône se rapproche,
    Vengeant sa sœur et tous ses proches.
    Être Reine, elle aspire, elle veut,
    La suite nous dira si elle peut.

    Le dessin classique et précis,
    Dépeint les êtres, et le récit,
    D’une finesse, d’une clarté,
    Que l’on ne peut ici que louer.

    Parfois lecteur un peu s’y perd,
    Entre Roi, famille et pairs,
    Mais une si forte et sensible Dame,
    Retient les yeux, le cœur et l’âme.

    Un destin tragique s’annonce,
    Une comète, comme semonce,
    Nous serons là pour arpenter
    Ce futur et le couronner.

    6

    vedge - 03 avril 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Les reines de sang - Jeanne, la Mâle Reine T.1 ?
Ecrire une critique