• Critique L'aigle des mers T.1 par

    « L’aigle des mers » renoue avec la grande aventure, celle des immensités marines, des capitaines nobles, des hommes de courage et de principes.
    Ce voilier, ce bateau corsaire, dernier de son époque dans un monde machine de métal sur l’eau et sous-marines, est commandé par un aventurier ; Un découvreur du monde et des civilisation, à qui l’on a confié la mission de guerre d’arraisonner et de couler les bateaux de ravitaillement alliés durant la première guerre mondiale.
    Un soldat, gradé de surcroit, obéit, sans se rebeller. Il peut pourtant montrer de l’humanité dans sa tâche, sauvant les hommes avant de couler les bateaux.
    Il finit par rencontrer l’amour et pour cet amour, risquer sa vie et celle de son équipage.
    Cette adaptation réussie est servie par un dessin tout en précision et en subtilité.
    Il a la minutie d’un dessinateur de marine, passionné de bateaux et sachant décrire à merveille les détails extérieurs et intérieurs, du gréement aux coursives.
    De même, il sait mettre en scène les déchainements des flots, les paysages marins, de nuages et de brouillard, ces ambiances indispensables à la crédibilité du récit et si propices à l’évasion et à l’imagination.
    Larguez donc les amarres, montez à bord de ce récit où la vigueur des éléments, la violence des hommes et l’emportement des passions, vous embarqueront vous aussi.

    7

    vedge - 24 mai 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'aigle des mers T.1 ?
Ecrire une critique