• Critique Exilium T.2 par

    On retrouve Sonntag qui part à la rencontre tant attendue de l’entité qui règne sur la planète, Kayenn. En parallèle, Koïos s’active de son côté afin d’éliminer une fois pour toute la présence hostile de cette planète.

    C’est avec toujours autant de plaisir que j’ai retrouvé les dessins d’Eric Stalner qui dépeint la planète avec des couleurs beaucoup plus sombres sur cet album, accentuant ainsi le côté hostile de la planète et les dangers qu’elle abrite. Le dessinateur se fait plaisir sur quelques planches, on ne demande pas mieux.

    L’histoire quant à elle continue son chemin dans la même direction. Quelques révélations nous permettent de mieux comprendre Sonntag, son histoire et son lien avec le vaisseau. On découvre aussi le plan de Koïos et tout ce à quoi il a travaillé depuis le crash. Pas de grosses surprises mais une tournure intéressante.

    J’attends tout de même beaucoup du troisième et dernier tome pour me surprendre et m’amener un peu plus loin des sentiers battus car je garde toujours cette sensation de déjà-vu qui m’empêche de profiter pleinement de ce que nous offrent les auteurs.

    6

    damss - 05 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Exilium T.2 ?
Ecrire une critique