• Critique Le troisième fils de Rome T.2 par

    Cette série mêle l’histoire de Rome et de ses dieux, l’histoire humaine et religieuse ; Elle est pleine de sang, de bruit et de fureur.
    Dans ce deuxième tome, la thématique centrale est l’esclavage, tel que Rome le conçoit, où les esclaves ne sont rien, même pas des animaux dont il faut prendre un minimum de soin.
    De la même façon, les principes de partage entre citoyens qui ont fait la force de Rome, semble avoir été oubliés, au profit de l’enrichissement d’une oligarchie politique.
    Tous les éléments sont donc réunis pour une révolte sanglante des esclaves, durement réprimée.
    Mais une juste cause peut malheureusement être reprise et transformée en sous-main, pour des intérêts plus personnels, en l’occurrence ici, pour la victoire de la religion du troisième fils.
    Servit par un dessin puissant, ce récit qui revisite les étapes de l’histoire de Rome à l’aune de cette religion vengeresse, est toujours efficace et original.

    6

    vedge - 14 mai 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le troisième fils de Rome T.2 ?
Ecrire une critique