• Critique Les chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure T.6 par

    L’intrigue est intéressante.
    En inventant un pays, elle se base sur les tensions actuelles au Moyen-Orient entre pays frontaliers, certains étant des républiques semi laïques, d’autres des émirats ou des régimes religieux ou s’applique la charia.
    La France, depuis toujours, et avec des réussites diverses, tente de protéger les quelques pays ayant des velléités réelles ou de façade, de mise en place de régime parlementaire modérés.
    Le duo Tangy et Laverdure est donc amené en renfort dans ce pays pour montrer la puissance et le soutien de la France.
    Ils tombent lors, lors d’une mission d’intimidation nucléaire, sur un avion lié à la famille royale et faisant du trafic de drogues, les « diamants des sables » du titre, une drogue de synthèse, une super amphétamine pour jet-setteur et combattants djihadistes pour évacuer la fatigue et la peur.
    Viennent se greffer dans ce contexte déjà tendu, des dissensions entre le duo Tangy et Laverdure, qui a pourtant traversé déjà bien des des aventures périlleuses.
    Tout ceci transforme une situation compliquée en une situation explosive, qui pourrait bien déstabiliser le pays.
    Un dessin classique et de bonne qualité, pure ligne claire, offrant des situations de combats aériens réalistes, donne vie à un scénario plein de rebondissements.
    Un rajeunissement de la série de bon goût et de bonne tenue.

    6

    vedge - 10 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les chevaliers du ciel Tanguy et Laverdure T.6 ?
Ecrire une critique