• Critique Le suaire T.1 par

    Après leur production écrites et audiovisuelles, Gérard Mordillat et Jérôme Prieur continuent de confronter la religion à l’histoire humaine, cette fois-ci en BD.
    Le dessin d’Eric Liberge, qui fait de chaque case une lithographie précise, détaillée et expressive en noir et blanc, accompagne un récit où se côtoient innocence et perversité.
    A l’innocence d’un cœur au visage de parfaite Madone, superbement dessiné et mis en lumière, répondent les complots ayant pour objet le profit ou la concupiscence.
    Blanc de neige et noir des cœurs ,s’opposent jusqu’au brasier purificateur.
    Cette série en trois cycles de trois tomes va traverser le temps et relier à chaque époque deux hommes et une femme à l’histoire controversée du Suaire de Turin ; Tout ceci entre passion amoureuse et recherche de vérité, déjà, peut-être, insaisissable.
    Un ouvrage précieux enluminé avec soin, qui augure d’une série incontournable.

    8

    vedge - 31 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le suaire T.1 ?
Ecrire une critique