• Critique Le suaire T.1 par

    1e épisode d'une trilogie mettant un triangle amoureux au contact de la légende du suaire ayant enveloppé le corps du Christ. Celui-ci se déroule au XIVe siècle quand la religion servait à cautionner toutes les folies entre fanatisme de certains et exploitation de la ferveur du peuple par d'autres.
    Gérard Mordillat et Jérôme Prieur ont mis en scène un de ces truqueurs prêt à créer de fausses reliques pour exploiter la ferveur du peuple… mais il ne le fait pas pour son enrichissement personnel contrairement à d'autres.
    Les dessins d'Éric Liberge sont superbes et plus d'une page ferait un superbe tableau à accrocher aux murs. Le noir et blanc lui permet de jouer sur les expressions de ses personnages d'une façon évoquant le travail de quelques magiciens du cinéma comme Eisenstein ou Kurosawa passant de gros plans à des paysages hivernaux avec la même maestria.

    J'attends le prochain tome pour voir s'il me séduira autant.

    7

    ginevra - 12 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le suaire T.1 ?
Ecrire une critique