• Critique Mémoires d'un paysan Bas-Breton T.2 par

    Sous la forme d’un journal quotidien à visées philosophiques, un paysan bas-breton nous raconte sa vie d’enfant puis d’homme.
    Un accident a, selon lui, à travers une plaie suintante à la tête, ouvert son esprit aux interrogations qu’entrainent les réflexions sur la compréhension du monde.
    Louvoyant entre ses remises en question et son manque d’éducation, il prend en grippe toutes les lâchetés et les superstitions, en obligeant le lecteur à s’interroger lui-même sur la réalité de ses partis pris et ses acceptations.
    Une superbe couverture ouvre sur un dessin de qualité au découpage classique.
    Le monde vu par cet enfant soldat, cet écrivain vieillard revenu de tout, n’est pas reluisant.
    Ses révoltes, le lecteur les comprend, quitte à ne pas les partager toutes.
    C’est un peu d’histoire de la France et de ses campagnes bretonnes, sans véritable visée chronologique et historique ; C’est surtout beaucoup de l’histoire de l’humanité.
    Pour s’extraire de la fange où le plus pauvre parfois, essaie de profiter du plus pauvre et le spolier, vers ce que la connaissance devrait apporter comme liberté, Jean-Marie parcours le monde de son regard ingénu en quête de pureté et de vérité.
    Les désillusions inévitables risquent de le rendre fou ou suicidaire.

    6

    vedge - 30 avril 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Mémoires d'un paysan Bas-Breton T.2 ?
Ecrire une critique