• Critique Centaurus T.4 par

    Ce nouveau tome apporte enfin des réponses aux phénomènes constatés, tant sur le vaisseau terrien qui a fui la planète terre désormais invivable, que dans ce nouveau monde inconnu et étrangement terrifiant.
    Le vaisseau, détourné de sa course initiale, a été attiré dans ce qui semble un piège, par une entité puissante et destructrice,
    Tandis qu’à terre, les premiers explorateurs font face aux dangers et obtiennent des informations, dans l’espace, rien ne va plus dans le vaisseau ; La situation est alarmante et un débarquement indispensable pour que les passagers puissent survivre. Pourtant, désormais, il est certain qu’ils quittent une situation critique pour tomber dans un piège plus dangereux encore.
    Avec un dessin lisse, expressif, et efficace, les auteurs ont su matérialiser leur vision d’anticipation et de SF.
    Anticipation de l’exode d’une humanité qui bientôt aura épuisé les ressources de notre planète et mis à mal son écosystème, le rendant impropre à la survie de l’espèce humaine.
    Science-Fiction, par cette mise en garde de l’inconnu, des dangers, des espèces intelligentes qui selon les auteurs pourraient peupler l’univers, avec leur propre système de défense et de survie.
    Un monde, que dis-je, un univers, à qui ils ont su donner corps et vie par la BD.

    7

    vedge - 12 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Centaurus T.4 ?
Ecrire une critique