• Critique Le reste du monde T.3 par

    La nature s’est exprimée, rebellée peut-être.
    Tremblement de terre, tsunami, quelque chose de grave, en France, dont on ne sait mesurer les conséquences dans le monde.
    Une mère, divorcée, a accompagné ses enfants vers une solution, l’Espagne, ou leur père est réfugié.
    Sur la route, elle s’est sacrifié pour eux.
    Ils ont rejoint une ancienne colonie de vacances, où survivent d’autres adolescents.
    Des enfants qui ont vu et subit tant de choses, que peu de gamins de leur âge envisage même dans notre monde.
    On les retrouve quelques années après le tome 2, dans ce microcosme préservé.
    Dans cette microsociété de préservation, les rôles se distribuent, mais dans un contexte de recul sociétal, la psychologie de fonctionnement de meute revient .
    Nul n’est finalement à l’abri et le repos n’a qu’un temps.
    Dans ce décor de fin du monde, que l’auteur sublime d’aquarelles, les paysages vertigineux disent mieux qu’un discours la force et l’immensité de la nature ; Qu’elle se venge de ce que l’humanité lui fait subir semble normal.
    Dans ce chaos où s’expriment les plus noires déviances humaines, la famille peut-elle demeurer un refuge et un repère ?
    Dans cette apocalypse, les parias d’hier deviennent les gardes-chiourmes d’une Europe en déclin, rejoint bien des visions d’anticipation de sociologues et futurologues.
    Cette BD interroge notre monde en déclin, en créant un électrochoc salutaire ; Pas d’aliens, de cause extraterrestre, mais de simples conséquences de notre laisser aller d’entretien de notre planète qui mène à une catastrophe annoncée mais que l’on refuse de voir.
    S’ensuit une humanité réduite à des besoins primaux d’où la bonté et la sagesse sont exclus.
    La voix off qui plus est, annonce d’autres drames et souffrances à venir.
    Récit poignant et dessin dantesques font de cette tétralogie une œuvre magistrale sur laquelle il est indispensable de méditer avant que l’anticipation ne devienne réalité.

    8

    vedge - 07 novembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le reste du monde T.3 ?
Ecrire une critique