• Critique Golden Dogs par

    Cette série raconte les aventures d'un quatuor de voleurs dans le Londres du XIXe siècle avec aristocrates décadents, juge intransigeant et bas-fonds animés.
    Le scénario de Stephen Desberg est implacable sur la base de "Nous étions quatre. Mais il y avait un traître parmi nous." Chaque personnage a son passé et ses failles que nous ne connaîtrons pas forcément en entier. L'histoire est racontée par la prostituée rousse, Fanny. Quant à savoir qui est le traître évoqué, chaque lecteur pourra se faire sa propre idée car il ne nous est pas donné de réponse claire.
    Les graphismes de Griffo, assisté à la colorisation par Roberto Burgazzoli et Bautista, ils sont tout simplement grandioses. Les personnages sont expressifs et dynamiques. Les décors sont fouillés au détail près.

    Une belle série à découvrir.

    7

    ginevra - 03 novembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Golden Dogs ?
Ecrire une critique