• Critique Les fables de l'Humpur T.4 par

    Au début de ce cycle de 4 albums, je me suis d'abord dit que Pierre Bordage avait pris un grand shaker et qu'il avait mis dedans : "L'île du docteur Moreau" de H.G. Wells (pour les humanimaux) + "Niourk" de Stefan Wul (pour la quête de l'Homme) + "Demain les chiens" de C.S. Simak (pour la question de l'homme est-il une légende?) + "Dune" de Frank Hervert (pour la quête génétique) + une dose du "Roman de Renart" + des pincées de divers mythes souvent repris dans la fantasy.

    Mais ce serait faire injure au talent de l'auteur car, si un mauvais cuisinier peut ruiner des ingrédients de bonne qualité, Pierre Bordage, lui, a su tout utiliser pour en tirer un récit cohérent. J'ai surtout admiré son inventivité côté langage, même si j'ai un peu de mal à comprendre pourquoi les humanimaux sont retournés à l'équivalent d'un Moyen-Âge humain.

    Les 2 héros deviennent assez vite attachants et j'aurais juste aimé savoir si l'union de 2 hybrides de races différentes, ici un cochon et une louve, est féconde (grâce aux gènes humains).

    Les graphismes d'Olivier Roman sont plutôt classiques mais il s'est sans doute bien amusé à créer tous les détails physiques des humanimaux et à recréer un univers médiéval depuis les habitations jusqu'aux vêtements.

    Un cycle à découvrir sans qu'il soit vraiment indispensable.

    7

    ginevra - 23 juillet 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les fables de l'Humpur T.4 ?
Ecrire une critique