• Critique Eldorado T.1 par

    Cette BD est un roman graphique où le texte fait sens, où les cases racontent.
    En page 20 par exemple, on voit comme la pellicule d’un film muet, déroulant ses images chocs et réalistes : le bruit du galop des chevaux chargeant les travailleurs grévistes d’une aciérie, luttant pour un salaire décent et de meilleurs conditions de travail.
    Peu de couleurs. Le rouge sur une tempe, suintant sur les doigts d’une main.
    Il n’en faut pas plus pour dire la violence et la répression.
    Cela vient juste après la douceur d’un poème romantique ancré dans le réel de la vie d’ouvrier, auquel répondent les cases d’une déambulation nocturne et silencieuse.
    Contraste éblouissant, maîtrise exceptionnelle des ambiances et des couleurs. Tout est dit.
    Mais revenons à l’histoire.
    Marcello, poète, meneur de grève, souhaite s’enfuir avec son amour d’enfance. La famille de celle-ci s’y oppose.
    Il se retrouve loin, sur le chantier lugubre d’un canal sans nom, ou plutôt celui d’un lieu imaginaire et pathétique tant il est inapproprié : Eldorado.
    Là, pour oublier le quotidien et se souvenir de son amour, Marcello écrit. La force de ses mots face au poids du destin.
    Ses mots touchent, sans qu’il le sache, une autre solitude.
    Le lien se créé en des pages d’une intense poésie graphique.
    Mais le destin se joue encore une fois de ces cœurs éprouvés.
    Le rêve de liberté, de fuite de ce monde étouffant de moiteur, éprouvant et déshumanisé prend fin.
    Comme dans une tragédie antique, les liens épistolaires se délient dans un cruel dénouement.
    Chaque personnage a perdu quelque chose de fort, quelque chose de beau. La nature elle aussi, percée de part en part, trouée, déchirée, noyée, a cédé face à la folie des hommes, chassant les plus faibles sous le déluge, vers une arche sylvestre décharnée.
    C’est beau, fort, intense, un coup de cœur BD incontestable.

    9

    vedge - 12 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Eldorado T.1 ?
Ecrire une critique