• Critique La cathédrale des abymes T.1 par

    Tout commence par une couverture accrocheuse, tant par la qualité du dessin que ce qu’elle montre, une femme, habillée en templier, une épée sanglante avec une tête de mort sur le pommeau et une larme… L’envie de lire et de découvrir l’univers étaient nées !

    Les dessins sont simplement superbes. Que ce soit les visages des personnages ou les décors, on sent le dessinateur vraiment à l’aise dans son travail et la colorisation qu’il a faite vient sublimer chacune des pages, que ce soit celles des scènes de combats avec un sang rouge vif, que dans des paysages de pluie, de désert ou la double page sur la cité, on en prend plein les yeux. Je ne connaissais pas encore Sébastien Grenier mais je vais sérieusement suivre ses prochains travaux.

    Côté scénario, belle surprise aussi. Les auteurs nous plongent dans un univers d’Héroïc fantasy, où le monde est divisé en deux empires, séparés par une faille immense lors d’une intervention divine à une période où les guerres étaient omniprésentes. On suit une jeune femme aux cheveux blancs, Sinead, dont on découvre à la fois le présent, avec une mission bien particulière, et le passé en parcourant son chemin de vie depuis l’enfance jusqu’à ce jour.

    L’histoire est bien ficelée, alternant actions et révélations, et rend la lecture fluide et dynamique. On se plonge très vite dans cet univers dont on commence à découvrir les codes et les règles, l’Histoire aussi. Le tout est très prenant, la lecture se finit avec deux envies, celle de connaître la suite de la quête de Sinead et celle de connaître un peu mieux ce monde dans lequel elle évolue.

    Léger bémol, j’aurai apprécié avoir quelques bonus crayonnés en fin d’album pour voir ce que donnait le travail du dessinateur en noir et blanc.
    Une très belle et heureuse découverte en ce début de rentrée !

    10

    damss - 05 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La cathédrale des abymes T.1 ?
Ecrire une critique