• Critique Tyler Cross T.3 par

    En bref : Récit noir violent et jubilatoire sur un dessin profond et original
    Tyler Cross est devenu, en seulement trois tomes, une icône de la BD.
    Rien de religieux là-dedans, ou alors version ancien testament, « œil pour œil, dent pour dent » ; Si on frappe Tyler sur la joue droite, il tend son flingue, son poing, jamais la joue gauche, et vous le rend au centuple.
    Tyler n’a aucune confiance en l’espèce humaine et c’est ce qui le sauve.
    Si les trois lois de la robotique n’existaient pas, alors Tyler Cross serait un robot : inflexible, immortel, surhumain.
    Pour illustrer ces histoires noires et sordides, la série bénéficie d’un dessin extra-terrestre.
    Des yeux blancs fouillent votre âme, peut-être parce que les personnages, en ont peu ou pas et que le lecteur les intrigue, de prendre tout ceci au tragique.
    Un dessous d’escarpin rouge ne vous fait pas penser à un Louboutin mais à un bain de sang qui aurait déteint.
    Les couleurs sont sombres, denses, angoissantes parfois.
    Les dialogues, comme les paroles du héros, looser magnifique, sont parcimonieux mais implacables.
    Même la manière de traiter la consommation de masse des vacances est noire et grinçante.
    A chaque tome, un thriller psychologique noir vient vous cueillir d’un uppercut à l’estomac : féroce et sans merci.

    9

    vedge - 14 mai 2018

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Tyler Cross T.3 ?
Ecrire une critique