• Critique Il faut flinguer Ramirez T.1 par

    Loufoque et totalement déjanté, ce récit difficilement qualifiable et stockable dans une seule case bouscule les codes narratifs dans une explosion supra-sonique (Ramirez est muet) d’explosions de feu, de mots, de sourires.
    Dans une Amérique fin des années 90 un vendeur/réparateur d’aspirateur innovants incompris (les aspirateurs et Ramirez aussi d’ailleurs) cache très bien qu’il est, ou pas, un tueur sanguinaire et multi récidivistes efficace, recherché par une partie de la mafia mexicaine à Falcon City Arizona.
    Rajouter à cela un couple de jeune filles de passage dans la même ville au cours d’un roadtrip violent et délictueux qui interfère quelque peu dans une situation déjà complexe.
    C’est pas clair ?
    Le récit kaléidoscopique est entrecoupé de publicités mensongères à bases de moteurs hydro vitaminés et autres subterfuges linguistiques pour vendre de la daube au gogo crédule.
    Excellent de bout en bout, au scénario et au dessin on voit déjà l’adaptation cinématographique se profiler avec aux commandes Tarantino.
    Si vous n’avez pas, courez l’acheter c’est le must have du moment

    9

    vedge - 28 juin 2018

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Il faut flinguer Ramirez T.1 ?
Ecrire une critique