• Critique Celestin Gobe-la-lune par

    Décidemment, Lupano est un magicien qui sait écrire du neuf avec de vieilles recettes… en les détournant bien sûr.
    C'est comme cela que l'on découvre Célestin, poète (enfin croit-il) désargenté, qui est persuadé d'avoir été abandonné par une famille noble au vu du châle dans lequel il a été trouvé. Vu ses origines (rêvées), il veut épouser une riche et noble héritière car il est allergique au travail. Malgré lui, il va se retrouver au milieu d'une révolution dont il va devenir un héros en sauvant à la fois le roi et les révolutionnaires…

    Yannick Corboz a illustré ce conte décalé de façon aussi humoristique que le scénario. Ses personnages sont particulièrement expressifs sans tomber dans la caricature plus qu'il ne faut.

    Un diptyque bien sympathique à (re)découvrir.

    7

    ginevra - 04 mars 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Celestin Gobe-la-lune ?
Ecrire une critique