• Critique Mattéo T.4 par

    Gibrat déplace son héros dans le temps et l’espace, en lui faisant participer à tous les soulèvements et les guerres civiles qui ont parsemé l’Europe au XXème siècle.
    A travers lui, on prend part aux espoirs et à la ferveur qui a motivé les anarchistes, les communistes et les révolutionnaires de tous bords.
    Peu de moyens, mais un idéal à défendre et à mettre en œuvre, voilà ce qui les habitaient.
    Nous avons perdus un peu de cette candeur et de ces espérances je trouve, assommés que nous sommes par les dérives et mensonges politiques de tous bords, nous nous contentons d’un statuquo bien mou.
    Le dessin est empreint de douceur et de réalisme, de sensualité aussi au travers des personnages féminins pleins de liberté et de saine arrogance.
    C’est un beau voyage historique très documenté, qui laisse pourtant la part belle aux personnages et aux émotions.
    En un mot, une réussite.

    7

    vedge - 16 novembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Mattéo T.4 ?
Ecrire une critique