• Critique Clockwerx T.1 par

    Dans une ambiance très steampunk, ce diptyque reste plutôt classique sur fond de recherche de pouvoir absolu grâce à une source d'énergie nouvelle : le lucifernium. Avec des méchants très savants fous et couverts par le gouvernement anglais et des gentils, transfuges du camp adverse, plein de bons sentiments, la série semblait bien partie. Mais il semble qu'elle n'ait pas trouvé son public puisqu'elle s'est arrêtée au seul cycle de Londres sans qu'une suite vienne… et donc sans que l'on voie qui est le big boss de l'organisation.

    Les graphismes sont plutôt réussis et collent bien à l'idée que l'on se fait d'un Londres de la fin du XIXe siècle. Mais le scénario est trop conventionnel à mon goût.

    6

    ginevra - 28 septembre 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Clockwerx T.1 ?
Ecrire une critique