• Critique Bouncer T.10 par

    Le Bouncer, justicier manchot d’un Far West sans pitié, nous avait manqué.
    On est donc ravi de le retrouver dans ce premier tome d’un nouveau diptyque qui nous mène sur les traces d’un fabuleux trésor.
    Boucq a su faire sien les paysages et les visages de l’Ouest.
    Faciès déformés par le soleil, la violence et l’usure du temps, chaque personnage est une carte tracée de mille ridules de souffrance et de vie.
    Sous le soleil éclatant qui exacerbe les comportements, nous voici emportés dans une chasse au trésor que l’on devine âpre et meurtrière.
    C’est grand, c’est beau, sauvage comme on imagine l’existence d’alors, immense comme les paysages de l’Ouest lointain où les la loi a 6 coups.
    L’auteur domine parfaitement son sujet et son art et c’est un régal de chevaucher avec lui.

    7

    vedge - 07 juin 2018

    1 membre aime | Vous avez aimé cette critique Annuler
Vous avez lu Bouncer T.10 ?
Ecrire une critique