• Critique Le Spirou de... T.12 par

    Lorsque j’ai eu l’occasion de lire « La véritable histoire de Spirou » j’avais été frappé, comme Yves Sente visiblement, par le fait divers auquel Rob-Vel, alors steward sur le paquebot Île-de-France avait assisté.
    C’est la mort d’une jeune mousse de sonnerie qui l’avait particulièrement touché, qui semble avoir donné naissance à Spirou, en reprenant l’uniforme rouge des mousses de paquebot pour son personnage.
    Yves Sente a choisi lui aussi de rendre hommage à cet inconnu.
    Dans ce coffret BD, je suis particulièrement touché par le cahier qui permet de voir le travail sur les noirs de Verron (ciel de nuage, vue de New-York par exemple) et qui décortique les étapes de réalisation en donnant aussi la complétude du scénario proposé au départ en avril 2014 par Sente à son dessinateur.
    Convoquant l’esprit du journal Spirou, Yves Sente fait raconter l’histoire par l’Oncle Paul.
    Une histoire tragique.
    Un jeune acrobate de cirque devenu accidentellement orphelin, souhaite réaliser son rêve et partir en Amérique en s’engageant comme mousse.
    Il y parvient finalement et rencontre sur le bateau une jeune fille à la santé fragile, et d’une classe sociale aisée.
    La fin est triste bien sûr, mais les auteurs, à travers cette BD et d’autres traitant elles des aventures de Spirou, ont su donner à un petit mousse courageux, une vie quasi éternelle dans les yeux et le cœur des grands et des petits.
    Je conseille vivement cette BD.

    8

    vedge - 21 novembre 2017

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le Spirou de... T.12 ?
Ecrire une critique