• Critique Kookaburra T.8 par

    Après une relecture complète de la série, il est clair pour moi qu'il n'était pas nécessaire de créer un 2e cycle. Le 1e se suffisait à lui-même et finissait de façon fabuleuse avec la destruction de l'univers.

    Ce 2e cycle m'avait semblé bancal avec son début un peu étrange, puis le retour de Dragan. Certains faits sont un peu trop "tirés par les cheveux"… pour vendre les séries parallèles "Kookaburra universe" ou "Kookabura K"??
    Il a fallu 9 ans pour le 1e cycle, puis le 2e cycle s'est étalé dans le temps : dernier tome 20 ans après le 1e et 7 ans entre le 7 et le 8. Pour une fin qui laisse trop de questions sur le pourquoi et le comment de ce qui s'y passe.

    Personnellement, je recommande de s'arrêter au tome 5 même si la fin peut faire grincer des dents certains lecteurs désirant uniquement des fins positives.

    Rien à dire sur les graphismes de Louis qui s'est fondu dans le style de Mitric. La colorisation de Lamirand est parfois un peu trop violente à mon goût mais elle colle bien avec la démesure de l'histoire racontée.
    La dernière page a été dessinée par Crisse comme si lui seul pouvait dessiner la mort de Dragan.

    Relisez les 5 premiers tomes de la série et arrêtez-vous là!

    6

    ginevra - 01 janvier 2018

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Kookaburra T.8 ?
Ecrire une critique