• Critique L'aigle à deux têtes : Eagle T.1 par

    Deuxième personnage principal de la série bicéphale, Eagle et Adler, James est plus sympathique que son pendant Allemand.
    Il a une existence en partie plus simple ; un père vrai héros aviateur de la première guerre mondiale, sans avoir à l’inventer ; Une famille riche et prospère dans une Amérique en pleine expansion économique pour les plus rusés.
    Pour autant, sa vision du monde, tournée vers la défense des libertés et du plus faible, rentre vite en conflit avec les souhaits et les directives paternelles.
    L’aviation américaine et ses bombardiers deviennent du coup la solution.
    Le dessin garde les mêmes codes et ambiances que Adler, pour donner l’unité nécessaire à cette série qui aurait pu s’appeler Janus.
    Comme je l’ai lu en second, la fin ne m’a pas surpris.
    La reprise de l’idole gravée par un soldat Samoan permet un clin d’œil au passé en donnant une piste, vrai ou fausse, de lien pour la suite.
    En tout cas, pas de déception mais une opinion confortée sur la qualité de la série.

    7

    vedge - 30 août 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'aigle à deux têtes : Eagle T.1 ?
Ecrire une critique