• Critique Les grandes batailles navales T.4 par

    « La conquête et la maîtrise des mers ont de tout temps été source de pouvoir et de richesse »
    Cette phrase, tirée de la préface, illustre bien cette série par laquelle le scénariste, Jean-Yves Delitte, peintre officiel de la Marine, en s’appuyant sur des sources documentaires riches et sérieuses, souhaite nous faire revivre les grandes batailles navales à travers le prisme des petites gens, matelots et autres.
    La bataille de Lépante dont il est question dans ce tome, oppose la chrétienté réunie autour du pape Pie V aux ottomans, profitant du massacre commis par ces derniers en reprenant l’île de Chypre aux vénitiens.
    Le récit des personnages secondaires, par leur fonction, est bien amené et le contexte historique bien décrit.
    Je regrette que, contrairement à ce que la couverture et le nom de la série le laissé présager, la bataille navale elle-même ne soit que portion congrue limitée à 2 pages.

    5

    vedge - 20 octobre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Les grandes batailles navales T.4 ?
Ecrire une critique