• Critique Momotaro (Toppi) T.1 par

    Les grandes et belles légendes appartiennent à l'humanité entière et chaque conteur peut broder sur ce qu'il a entendu d'autres bouches.
    C'est exactement ce que fait ici Sergio Toppi qui renouvelle le mythe japonais de l'enfant Momotaro pourfendeur de démons. Et il le fait de magistrale façon avec ses merveilleux graphismes en noir et blanc. Ses personnages, animaux ou créatures fantastiques sont expressifs et évoluent dans des paysages que ne renieraient pas les maîtres de l'estampe comme Hokusai ou Hiroshige. Le visage du seigneur démon semble directement inspiré d'un masque du théâtre nô.

    8

    ginevra - 20 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Momotaro (Toppi) T.1 ?
Ecrire une critique