• Critique L'amour est une haine comme les autres T.1 par

    1929 à 1948, Louisiane : Abe le noir et Will le rouquin peuvent-ils vraiment être amis? Le premier est pauvre et sa mère hait les blancs autant que le riche père du second méprise les noirs qui ne sont que du gibier pour sa clique du KKK.

    Louis & Marty ont créé un album sur un thème assez classique et déjà traité souvent au cinéma, en particulier. Mais il y a deux personnages clés, même si l'un est éphémère, avec ces mères confites dans leurs haines de l'autre et qui veulent inoculer leur venin à leurs fils même de force. Les dessins sont de bonne facture et soutenus par une bonne colorisation en tons sépia. Les auteurs nous offrent même une fin optimiste.

    À traduire dans le maximum de langues et à faire lire au maximum de lecteurs en notre période troublée où la haine de l'autre revient en force.

    8

    ginevra - 21 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'amour est une haine comme les autres T.1 ?
Ecrire une critique