• Critique Le projet Bleiberg T.1 par

    Départ sur les chapeaux de roues pour cette trilogie inspiré du roman de David Khara.
    Ce thriller nous fait remonter le temps, vers une des périodes les plus noires, le nazisme et ses destructions humaines et idéologiques, à la recherche de travaux sur une nouvelle race de super-humains, aryens, bien entendu.
    Le héros, fils de militaire, trader bourré de fric, ayant un soir de nième beuverie, écrasé une jeune enfant de 4 mois, semble incongru face aux enjeux et aux dangers.
    Le dessin, où la couleur joue un rôle prépondérant pour définir les atmosphères, allie la précision du trait à la douceur des tons et des jeux d’ombres et de lumière.
    Un découpage classique n’altère en rien le rythme soutenu du récit.
    Ce tome 1 a du potentiel et donne envie de poursuivre la lecture.

    7

    vedge - 27 février 2017

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le projet Bleiberg T.1 ?
Ecrire une critique