• Critique La malédiction de Gustave Babel T.1 par

    Gustave Babel a un don étonnant et très précieux pour un tueur à gages de sa qualité : il comprend et parles toutes les langues. La Pieuvre, la mafia parisienne qui l'emploie, l'envoie un jour tuer un homme en Angleterre, mais celui-ci est déjà mort quand il arrive… et Gustave se met à rêver, lui qui ne rêvait jamais.

    Quel personnage extraordinaire! Un tueur qui lit "Les fleurs du mal" de Baudelaire, qui parle toutes les langues, qui vit dans un Paris des bas-fonds, qui se fond dans n'importe quelle foule… et dont la mémoire revient petit à petit.
    Gess offre au lecteur un roman graphique étonnant tant par l'histoire qu'il raconte que par ses graphismes fins et inventifs soutenus par une bichromie variable selon les moments où apparaissent par moments des teintes supplémentaires.

    Le sous-titre est "un récit des contes de la Pieuvre". J'espère que Gess nous offrira bientôt un autre de ces récits qui rejoindra à coup sûr celui-là dans ma bédéthèque.

    9

    ginevra - 11 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu La malédiction de Gustave Babel T.1 ?
Ecrire une critique