• Critique L'aviateur T.2 par

    Sur un superbe dessin, classique et expressif, proche de Stalner à certains égards, on poursuit dans ce tome 2, le récit posthume de la vie de « Tanguy-la-vie-dure ». Ce personnage, dont le scénariste assume le jeu de mot et la référence à la série Tanguy et Laverdure, a fait une brève apparition sur deux pages dans la série mère Tramp.
    Jeune allemand ayant commencé une vie plutôt mouvementée en Afrique où résidaient ses parents, le voilà, après la mort de son père survenue au tome 1, revenu dans le pays d’origine de sa mère, la France, avec toute sa famille dont il devient le référent.
    D’abord ouvrier, il finit par trouver une voie illégale mais plus rentable pour assouvir sa seule vrai passion : voler.
    C’est un vrai récit d’aventures, que l’on a plaisir à suivre.
    Mouvementée, pleine de rebondissements, la vie de Josef nous promet encore de belles heures de lecture et d’évasion.

    7

    vedge - 20 avril 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'aviateur T.2 ?
Ecrire une critique