• Critique Ulysse Wincoop T.1 par

    Arraché à sa mère indienne, mourante, lors de l’accouchement, le jeune Ulysse est adopté par des colons américains.
    Indien élevé par des visages pâles, il a du mal à trouver sa place parmi les autres enfants, sans remettre pour autant en question sa filiation.
    Un drame horrible le jette hors de ce cocon protecteur et le ramène à sa tribu, à ses racines.
    Est-ce plus simple pour autant ?
    Ulysse est né le jour ou l’esprit de son peuple est mort.
    Ce peuple survit mais son image, en miroir, ramène aussi ses membres à leur propre déchéance, leur abandon d’eux même, de leur culture et de leur force.
    Le dessin est d’une simplicité quasi naïve, pour montrer à la fois les immenses espaces extérieurs et les tensions intérieures, avec sensibilité.
    Une vision plus réaliste, pour tous les publics, du contexte de complète modification de la société dans ce nouveau monde en devenir que sont les Etats Unis au moment de la conquête de l’Ouest.
    Une quête d’identité pour cet enfant métis, non pas biologique mais par adoption, pour qui il est difficile de trouver sa vrai place.


    6

    vedge - 27 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Ulysse Wincoop T.1 ?
Ecrire une critique