• Critique Nains T.6 par

    Redwin (voir tome 1) a 2 fils : Ulrog et Jorun, 3 ans plus jeune, et une fille Dréa 2 ans après. Ulrog est le digne héritier des dons de forgeron de la famille et Jorun se sent nul et mal aimé surtout depuis son accident à l'âge de 4 ans qui l'a laissé défiguré. La rivalité entre les frères monte jusqu'au moment où Jorun manque de tuer Ulrog qui marque la rupture avec son père. Son père va le confier à Légion de Fer après une dernière grosse bêtise. Est-ce la rupture définitive entre le père et le fils?

    Voilà une série étonnante. Après avoir eu un album "féministe" avec le tome 5, ce sont les relations compliquées entre un père et son fils qui sont la base de ce tome 6.
    Comme on peut s'y attendre, une crise d'adolescence dans l'univers des nains est particulièrement violente. Cela donne un scénario intelligent avec des personnages dont la face d'ombre n'est pas occultée : il n'y a pas de beau et noble héros dans ce tome, mais bien des individus aux vies compliquées et difficiles.
    Coté dessins, rien à dire, ils sont parfaits… C'est quand même Pierre-Denis Goux qui a fixé les bases graphiques de la série.

    8

    ginevra - 11 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Nains T.6 ?
Ecrire une critique