• Critique Roma T.5 par

    Les dieux, jaloux, ont besoin des humains pour survivre, dans leur pensée leur piété, leur crainte aussi.
    Or, tandis que Constantin est empereur de Rome, un dieu d’humilité et de faiblesse, mort en homme sur une croix et certains disent ressuscité, semble prendre le pas sur les dieux de l’Olympe.
    Le Palladium ne peut rester insensible ni inactif devant une telle volteface et réagit par le feu et le sang.
    Le parcours de l’histoire romaine, revisité à travers l’esprit malfaisant et revanchard du Palladium, est intéressant.
    Un rien de similitude que les derniers opus risque d’amener la lassitude.
    Il faut prendre garde à se renouveler pour la suite.

    6

    vedge - 22 mai 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Roma T.5 ?
Ecrire une critique