• Critique Metropolis T.4 par

    Fin d'une tétralogie qui aura envouté un grand nombre de lecteurs.
    Nous allons enfin savoir ce qui se cache derrière certains personnages dont l'inspecteur Gabriel Faune et Louise.

    L'épilogue qui clôt l'album donne un éclairage intéressant côté scénario et un bel hommage à la ligne claire côté graphismes et colorisation.
    Pour le reste, les amateurs du cinéma expressionniste allemand, dont Fritz Lang fût un des maîtres, ou des récits fantastiques ou de science-fiction de la fin du XIXe siècle et début du XXe siècle, tel que Gaston Leroux, Gustave Le rouge ou J. H. Rosny, ont sans doute bouclé certains faits racontés dans ce tome. Mais je rassure les autres lecteurs, il n'est pas besoin d'avoir lu ou vu ces auteurs pour apprécier cette série.

    8

    ginevra - 11 mars 2017

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Metropolis T.4 ?
Ecrire une critique