• Critique Dent d'ours T.5 par

    Comme certains tomes précédents se sont attachés à mieux nous faire comprendre le parcours et les sentiments de Werner, celui-ci précise un peu plus qui est Anna.
    Dans une Allemagne nazi en ruines, où tous les dirigeants se sont soit rendus, soit donné la mort, elle reste une des dernières, à s’accrocher à ce qu’elle appelle l’honneur, quitte à commettre l’irréparable en son nom, et lâcher une bombe sale sur New York.
    Le dessin est toujours bon, très doux aussi, en contradiction avec les faits qu’il relate.
    Et pourtant tout concourt à nous faire comprendre l’inéluctable tragédie qui se joue.
    Comment un tel visage d’ange pourrait-il déchainer volontairement l’enfer sur terre ?
    La suite et la fin dans le prochain tome devrait nous l’apprendre.

    6

    vedge - 15 mai 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Dent d'ours T.5 ?
Ecrire une critique