• Critique Elfes T.17 par

    Pourquoi les parents de Ilaw, jeune elfe sylvain, l'ont-ils confié à un oncle elfe bleu et marin en plus? La vie sur le bateau, quelque peu pirate, est dure et violente, mais Ilaw s'y fait petit à petit surtout parce que son oncle lui apprend à se battre. Tout va se gâter quand ils croisent la route de l'armée de goules. Ilaw sera le seul survivant de l'équipage et rejoindra un clan de sylvains grâce à sa vaillance au combat. Il croit au bonheur quand arrivent un maître elfe noir et 2 apprentis qui le réclament comme faisant partie des leurs. Dans sa fuite, Ilaw croise la route d'un vieil exorciste nain qui essaie de le guider loin de la violence… mais, au bout du compte, Ilaw choisit Slurce.

    Jarry et Maconi ont choisi de brouiller les pistes en nous apprenant qu'un noir peut ne pas l'être physiquement. Au passage, on découvre que les bleus peuvent être autres que de gentils marins ou pêcheurs.
    Les dessins de Maconi continuent à nous enchanter avec de beaux paysages et des personnages expressifs. J'ai aimé son traitement de la tempête et du bateau sous les vents déchainés… et aussi la nécropole des nains. On devrait le retrouver pour le tome 22!!

    7

    ginevra - 27 juillet 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Elfes T.17 ?
Ecrire une critique