• Critique Elfes T.16 par

    Cet album me donne l'impression que Jean-Luc Istin a voulu se débarrasser de Lah'saa et de ses goules avec une fin (provisoire?) "heureuse" digne des pires scénarios hollywoodiens. Bon, chaque lecteur pensait que les "gentils" allaient vaincre les "méchants" (je mets des guillemets car je ne suis pas sûre de savoir vraiment qui est qui!). Mais je trouve que, là, c'est allé un peu trop vite. Le lecteur retrouve dans ce tome plein de personnages laissés en plus ou moins bon état et en divers lieux depuis le tome 6… et en voit apparaître de nouveaux.
    Rien à dire sur les dessins de Duarte qui sont toujours aussi beaux (il a été le 1e dessinateur de l'elfe bleue Lanawyn) et bien mis en valeur par la colorisation d'Héban.

    Peut-être suis-je un peu injuste, j'attends maintenant le tome 18 (le prochain "elfes blancs") pour découvrir si Istin est aussi machiavélique que je le crains!

    6

    ginevra - 20 mars 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Elfes T.16 ?
Ecrire une critique