• Critique L'Homme de l'année T.12 par

    Cette série revisite l’histoire et met en exergue des personnages connus ou inconnus qui ont participé à des moments particuliers de celle-ci.
    Dans ce tome, on suis Fritz Lang, dans la préparation, le montage et le tournage de son film.
    D’aucuns disent que ce n’est pas un chef-d’œuvre.
    Pourtant le scénario fait écho à la période trouble que vit alors l’Allemagne avec la montée du nazisme, les exactions et les violences qui s’ensuivent.
    Les auteurs nous parlent aussi, dans ces 64 pages denses, de manipulation des masses et de triomphe du populisme.
    Mis en image de manière réaliste et sobre, le récit semble encore et toujours d’actualité.
    Il pose aussi, de manière pas si anecdotique peut-être, la question de l’art en tant que reflet ou modèle du présent et du futur.
    En tout cas un bon tome d’une série qui étonne et ne s’essouffle pas.

    6

    vedge - 04 septembre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu L'Homme de l'année T.12 ?
Ecrire une critique