• Critique Boule à zéro T.6 par

    Le tome commence comme un beau rêve : Zita est guérie et sort de l'hôpital. Mais le rêve tourne au cauchemar : celui que chaque enfant hospitalisé fait régulièrement en imaginant sa sortie une fois guéri. Mais il y a un qui va sortir : Pierrot (voir précédents tomes). Mais il n'en a pas vraiment envie car il est amoureux de Zita.

    Encore un tome plein d'espoir qui rappelle que les enfants ou adolescents hospitalisés ont les mêmes rêves et mêmes aspirations que les autres. Cela donne un album très optimiste où l'amitié est encore une fois la clé de tout.

    La série reste sympathique, mais je crains que les sujets autour des "crocos" (voir tome 2) ne s'épuisent.

    7

    ginevra - 17 avril 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Boule à zéro T.6 ?
Ecrire une critique