• Critique Urban T.4 par

    Ca y est : Luc Brunschwig et Roberto Ricci nous ont donné quelques pièces maîtresses du puzzle "Urban"… et quel puzzle : tueur à gages, policiers fantoches, parc d'attractions géant où les règles sont édictées par un fou dangereux, intelligence artificielle brillante…

    En relisant les précédents tomes pour me remettre l'histoire en mémoire, j'ai découvert que j'avais omis de lire le tome 3. Autant dire que j'aurais eu du mal à comprendre les actions de ce tome 4.
    Zach est un personnage vraiment intéressant qui me rappelle de nombreux héros des romans de Philip K. Dick dépassés par les évènements qui les dominent plutôt que l'inverse. Sa naïveté (j'ai envie de dire sa pureté) le met totalement hors circuit dans cet univers.
    J'ai découvert la traduction d'A.L.I.C.E. : Analysing and Learning Intelligence Communitarian and Evolutionary. À ce sujet, il est amusant de remarquer que de nombreux auteurs de BD s'inspirent partiellement de l'univers créé par Lewis Carroll dans "Alice au pays des Merveilles".

    Une grande série dont j'attends avec impatience la conclusion qui promet d'être particulièrement passionnante.

    9

    ginevra - 05 août 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Urban T.4 ?
Ecrire une critique