• Critique Souterrains T.1 par

    En bref : Superbe récit fantastique doublé d’une analyse sociétale juste et inspirée
    C’est une BD qu’il faut absolument lire et méditer.
    A travers un récit fantastique réussi, l’auteur nous livre aussi une analyse et une critique sociale et sociétale.
    L’histoire démarre avec une description très juste de l’industrie du charbon du début du XXème siècle, où hommes, femmes et il y a peu encore enfants, travaillent dans des conditions très difficiles et dangereuses, pour un salaire de misère.
    On est dans un mode de direction paternaliste des entreprises ou les ouvriers enrichissent une caste de nantis, à l’abri derrière les murs de leur maison de maître. Ces dirigeants leur fournissent en retour le travail, le logement et quelques avantages parfois pour la santé par exemple.
    Ce qui se passe à la surface n’est pas différent de ce qui se déroule au plus profond des entrailles de la terre, où les esclaves d’hier sont devenus les exploiteurs d’aujourd’hui, sans plus d’empathie, de compréhension ou d’humanité que leurs bourreaux d’hier.
    L’auteur nous parle de robotisation, de remplacer le travail de l’homme par celui de la machine et d’enlever aux êtres humains le peu d’autonomie qu’ils ont.
    A l’heure où les chatbot et autres intelligences artificielles s’invitent dans l’entreprise et questionne le travail actuel, la relation qui se noue entre mineurs et robot, loin d’être manichéenne, montre bien l’évolution nécessaire des consciences et la place à trouver pour chacun dans une société à construire, plus humaine et plus juste.
    Au-delà de tout ça, c’est un formidable récit dessinée de main de maître, superbe et inventif, qui propose un monde souterrain fantastique crédible, de la même façon qu’il illustre de manière juste et réaliste la société du début du siècle.
    C’est superbe tant au dessin qu’au scénario : un sans faute.

    9

    vedge - 17 octobre 2017

    Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Souterrains T.1 ?
Ecrire une critique