• Critique Le coup de Prague T.1 par

    Superbe BD que voilà.
    Autour d’un personnage haut en couleur, aux multiples contradictions, le romancier Graham Greene, les auteurs nous entraînent dans un roman d’espionnage saisissant.
    La trame se déroule dans un monde détruit par la deuxième guerre mondiale et qui peine à se reconstruire ; pris entre deux géants qui se sont partagés le pouvoir et les zones d’influences, les pays satellites de l’URSS basculent peu à peu avec ou sans révolution ers la grande Russie.
    Même si elle est froide, c’est bien d ‘une guerre dont il s’agit, avec les soldats de l’ombre, les espions, qui vont avec.
    Au milieu de ce petit monde, Monsieur G. semble comme un poisson dans l’eau, maniant le mensonge avec assurance et pratiquant l’espionnage avec un amateurisme parfois dangereux.
    Jusqu’au bout, les auteurs savent déguiser le récit pour perdre et surprendre le lecteur.
    Le dessin, qui ne m’est pas inconnu, est brillant.
    Il joue de l’ombre et de la lumière sur les visages et les décors et nous plonge dans la tension de l’enquête et de l’atmosphère tendue du lieu et du récit.
    Il sait parfaitement allier le classicisme et la simplicité du trait à une puissance narrative dans le découpage et les personnages.
    On ne voit pas passer ces 96 pages et on en redemande. Un must have.

    8

    vedge - 26 avril 2017

    1 membre aime | Avez-vous aimé cette critique ? OUI NON
Vous avez lu Le coup de Prague T.1 ?
Ecrire une critique